05 juin 2010

Phu Quoc, le 5 juin 2010

Ambiance "low season".

Aujourd'hui, j'ai vecu une journee particuliere.  Non point par les actes, mais par l'ambiance. 

Ce matin, lors de mon premier lever, vers 07.30 h, il y avait un ciel bleu intense, un soleil deja de plomb et je m'attendais a une journee torride.  Comme je ne m'endors pas avant deux heures du matin, je retourne dans ma chambre et essaie de me rendormir.  Oublie !!! J'allume donc mon pc et je continue ma partie de "Craddle of Rome", jeu que j'ai telecharge et qui me detend.  Une bonne heure plus tard, la luminosite baisse fortement.  Je regarde par la fenetre, le ciel est plombe.  Normal, on est en saison des pluies.  Juste le temps de me dire "il va pleuvoir" et le barouf commence.  Un orage... peuchere... grosse fiesta au paradis, ca devait etre un mariage allemand celebre a cote d'un club de bowling.  Vous souvenez-vous, dans "La Grande Vadrouille", l'anniversaire du general et le jeu des chaises ?  Pareil !  Ne manquaient plus que les chants. 

Dix minutes d'eclairs et de tonnerre plus tard, la pluie arrive.  Non, pas la pluie, les lances a incendie.  Mazette... un rideau impenetrable, plus un pekin ni meme un Phuquocais dehors, tout le monde aux abris. 

Ca a dure moins d'une heure, j'ai donc decide de rester bien tranquilou sur mon lit a jouer, je sortirai quand tout danger de me faire doucher sera ecarte.

Plua tard, apres ma douche, lessive et autres petites choses du matin, je me decide a aller dejeuner (lunch).  Le ciel est mitige, 90 % de gris et quelques taches bleu pale.  Pas de menace de pluie dans l'immediat, je decide donc d'aller a quelques kilometres du centre au bord de la plage.  La, un petit resort offre une cuisine de qualite a un prix democratique.  J'y vais souvent, vue sur la mer et sur les montagnes, tranquillite assuree.  Mon bouquin, c'est bien.

Un petit vent agreable rafraichit l'atmosphere, il fait moins chaud que la semaine derniere, nous avons "a peine" 30 degres.  La mer est grise, le ciel est gris, la plage elle-meme semble grisatre et pourtant, c'est tellement beau.  Les vagues, relativement fortes et garnies de colliers d'ecume, nous apportent des senteurs marines tellement rares ici avec cette chaleur.  C'est a ce moment que je me rends compte qu'on se croirait en Belgique.  La Mer du Nord... Voila l'ambiance si etrange que je ressens...   Seule difference, plutot qu'avoir cent metres de plage comme sur la cote belge, ici, il y a juste de quoi installer une terrasse et laisser un passage pour les promeneurs.  La mer a d'ailleurs ronge une partie de la plage et, malheureusement, les courants ont apporte une quantite astronomique de sacs plastique et autres detritus rejetes par les pecheurs.  C'est vraiment triste de voir cette pollution, c'est la premiere fois depuis mon arrivee que je la cotoie sur cette plage-ci.

Plus tard, apres avoir mange, bu, lu et profite du paysage, je reprends ma moto pour rentrer.  Il n'est que 16.30 h, mais je crains une averse qui m'obligera a passer trop de temps ici. autant me rapprocher de la maison.  Sur la route, ambiance "dimanche apres-midi", personne, rien, pas une voiture, pas une moto, pas un promeneur.  Le calme ABSOLU.  Plusieurs kilometres sous ce ciel si etrange, dans cet air charge a presque 100 % d'humidite, bras et epaules nues caresses par le vent, avec seul le bruit du moteur et des roues qui crissent sur le gravier... je voudrais que la route ne s'arrete jamais.  La vie a beau etre difficile pour moi en ce moment, c'est quand meme un pur bonheur que de vivre ici.

Du coup, plutot que de passer a la maison, je me dis que la lumiere est encore assez forte pour lire quelques chapitres.  Je me dirige donc vers la plage vietnamienne, quasi deserte, ce qui est tout a fait inhabituel.  Les sieges sont places, le soleil fait une timide apparition derriere un voile de nuages, le vent est un peu plus intense, la mer un peu plus vive, l'horizon un peu plus charge.  Les sacs plastique aussi sont plus nombreux.  Tristesse, quand les Vietnamiens apprendront-ils a etre propres ???

Ceci ne m'empeche pas de m'installer, commander un jus d'orange et me replonger dans ma lecture.  Lecture entrecoupee de nombreuses poses pour admirer ce paysage et sentir cette ambiance de "morte saison", celle ou le gros des touristes est absent et ou ne restent que les locaux.

Bonne journee.



Posté par ottlnpac à 15:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Phu Quoc, le 5 juin 2010

    trop beau..

    Bonjour Pat,

    Oui, elle est belle l'évocation de ce que t'inspirent les éléments "fâchés" de ton coin.. j'ai vu, en un éclair Ostende, Dieppe et Veules les roses... sympa.. il n'y a que toi pour arriver à ça d'un pays où la chaleur, la couleur et la sécheresse règnent en maitres..

    Ca confirme ce que j'ai dit : tu vas beaucoup apprécier ton break en Belgique : tu es deshydratée moralement et physiquement.

    Amitiés - Kimtwo -

    Posté par kimtwo, 06 juin 2010 à 11:29 | | Répondre
  • Merci

    Merci pour le compliment.
    Deshydratee, probablement, pourtant, qu'est-ce que je bois... (cafe, eau, jus d'orange, the) je ne me suis pas refugiee dans l'alcool. ))

    Posté par Patricia, 06 juin 2010 à 13:39 | | Répondre
  • Merci

    Merci pour le compliment.
    Deshydratee, probablement, pourtant, qu'est-ce que je bois... (cafe, eau, jus d'orange, the) je ne me suis pas refugiee dans l'alcool. ))

    Posté par Patricia, 06 juin 2010 à 13:41 | | Répondre
Nouveau commentaire