19 mars 2010

Phu Quoc, le 19 mars 2010

Bonjour tout le monde,

Je profite d'une matinee "internet" pour donner un peu de nouvelles. 

Je n'ai pas grand'chose de croustillant a vous offrir, car je suis toujours en negociations, rencontres, pourparlers avec les gens de l'ile, expats et locaux (pour les locaux, vu l'absence de Su, c'est assez limite).

Hier, j'ai ete invitee avec quelques amis a diner chez une dame qui parle le francais.  Nous avons mange un  excellent lau ca (soupe de poisson).  Nous avons mange "a la vietnamienne", c'est a dire par terre, et j'ai encore souffert mille maux (on ne sait pas comment s'asseoir dans ces cas-la).  Ceci dit, Catherine (c'est son nom francais) est tres sympathique.  Elle a 60 ans et est encore guide occasionnelle pour une agence de voyage situee a Ha Noi.  Elle part moins souvent vu son age, mais a accompagne des touristes francais a travers tout le pays.  Elle est Cambodgienne a l'origine, mais a du venir au Viet Nam en 1975 lors de l'exil des Khmers. 

Je n'ai pas beaucoup avance quant a l'affaire, j'attends d'avoir trouve les bons partenaires et j'espere le retour de Su pour bientot car sans lui je suis vraiment "handicapee".  J'ai toujours mal au pied, je marche, mais la douleur reste la et ca m'agace prodigieusement.  J'ai repris la moto malgre ma crainte, c'est indispensable ici, il fait tellement chaud que le moindre deplacement a pied vous met completement KO.  Je me limite neanmoins aux deplacements indispensables et sur route asphaltee. Hier, par exemple, j'ai prefere monter derriere Stephane et passer ma moto a un ami plutot que de me hasarder sur les pistes a la tombee du jour.  Ca viendra, mais je suis assez defranchie pour le moment.

Il fait toujours tres chaud.  On a de temps a autre une averse nocturne, mais comme je dors, je peux encore dire que je n'ai pas vu une goutte de pluie depuis... des mois (heureuse femme que je suis).  La saison touristique touche a sa fin, les etrangers se font de plus en plus rares, mais le week-end voit arriver les Vietnamiens des grandes villes.  Je viens d'apprendre que Vietnam Airlines va ouvrir, le mois prochain, une liaison Saigon - Can Tho - Phu Quoc, c'est une bonne chose, cela fera gagner beaucoup de temps et il me sera possible de faire l'aller-retour Phu Quoc - Can Tho peut-etre dans la journee, si pas, une seule nuit a Can Tho suffira.  Pour le moment, je n'ai pas besoin d'y aller, mais d'ici quelques mois, je pense que j'irai plutot la-bas pour le ravitaillement des produits occidentaux.  C'est moins cher qu'a Saigon et surtout plus agreable a vivre.

Pour le moment, j'accumule un peu les petits soucis, ce matin, c'est la chasse d'eau qui a lache.  J'ai coupe l'eau, mais il va falloir trouver un plombier vite fait.  J'ai change de moto et celle-ci est assez recalcitrante, heureusement que c'est une location, si elle lache, je changerai a nouveau.  J'essaie de me booster pour commencer les peintures et quelques travaux, mais je dois avouer que toute seule, c'est beaucoup plus dur.  J'espere que Su va bientot pouvoir revenir, il m'est d'une aide precieuse, tant au niveau du travail que dans les relations avec les voisins.  Hier, par exemple, lorsque j'ai voulu sortir de la maison, ma porte etait bloquee par un clochard qui etait venu dormir devant chez moi.  Je pousse la porte, il se reveille, se pousse un peu et... se rendort aussitot.  Comme je devais partir, je n'ai rien dit, esperant qu'il allait deguerpir rapidement.  A mon retour trois heures plus tard, il cuvait encore sur mon seuil.  La, je lui ai dit de s'en aller.  J'espere qu'il ne va pas essayer d'installer sa residence secondaire sur le pas de ma porte et etre obligee d'appeler la police, c'est toujours tres mal vu ici.  Avec Su, c'eut ete vite regle...

Les voisins de droite sont charmants, ils me demandent tous les jours quand je vais commencer a faire des crepes ;-)))  La dame qui vend ses sandwiches devant chez moi est gentille egalement, mais je ne sais pas trop communiquer avec elle vu mon pietre vietnamien et sa meconnaissance totale de l'anglais.  A gauche, par contre, c'est moins gai.  La journee, c'est un magasin de television, ca va.  Le soir, une gargotte de rue s'installe et la, je mousse et de plus en plus.  Quand Su etait la, elles lui ont demande - apres trois jours quand meme - si elles pouvaient continuer a deborder sur ma devanture.  Su leur a dit que c'etait ok jusqu'a l'ouverture du magasin.  Maintenant que Su est parti, elles s'installent de plus en plus  sur la terrasse et ces deux p...sses ne demandent meme pas a leurs clients de ne pas garer leur moto devant ma porte.  Elles brossent quand meme leurs crasses avant de partir, mais c'est de plus en plus neglige.  Il y a deux jours, je n'ai meme pas su rentrer chez moi tant il y avait de motos garees devant la porte et le lendemain matin, il y avait plein de fourmis car elles ne lavent pas a l'eau.

Pour l'instant, je ne dis rien, je leur ai quand meme fait comprendre ma desapprobation par un regard comme je sais en faire, mais comme je ne sais pas leur parler en vietnamien, j'ai peur d'entamer une guerre de voisinage qui entrainerait des problemes.  C'est toujours la meme chose avec les femmes ici, je peux compter sur les doigts d'une main celles qui sont vraiment sympas.  J'ai hate de pouvoir ouvrir pour les faire deguerpir.  Tant qu'a present, c'est difficile de trouver une excuse.  En fait, ce qui me degoute, c'est leur salete.  Les gens jettent toutes leurs merdes par terre, papiers, petits os, restes, etc.  Quand elles brossent, elles envoient tout dans la rigole et quand il y a du vent, ca revient forcement sur le seuil.  Bravo, pour des bonnes femmes, ce sont vraiment des degueulasses.  Elles s'en fichent, bien sur, elles n'habitent pas la. 

Bref, je suis assez enervee aujourd'hui, raison pour laquelle je passe plus de temps sur le net, ca me calme un peu.  Mon pc n'est pas reparable, ou tout du moins pas pour un prix qui me convient, je suis donc "condamnee" a venir dans un cafe qui a des ordinateurs.  Je verrai plus tard ce que je vais faire ou, lors d'un passage a Can Tho, j'irai voir un reparateur fiable.  Entretemps, je n'ai pas envie de depenser des fortunes pour ca, j'ai d'autres frais a assurer.

De bonnes nouvelles quand meme, je me suis fait un petit cercle de relations parmi les expats et ils m'aident quand j'en ai besoin pour les petites choses (trouver un plombier, par exemple, tout a l'heure).  Comme je suis une femme, je ne sors pas avec eux et de toute facon, je deteste boire.  Pas que ce soient des ivrognes, loin de la, mais ils ont pour habitude de passer leurs soirees "entre potes" et je ne me sens pas vraiment a ma place dans ces circonstances.  Je rentre donc souvent assez tot et je regarde la tele ou je lis.  Le matin, ca me permet de m'eveiller tres tot et de vaquer a mes occupations avant que la chaleur ne m'oblige au repos obligatoire. 

Raf et Yen vont bien, Raf est un peu moins harasse de boulot, il peut de temps a autre avoir un "day off" (conge) ce qui lui fait du bien car il etait vraiment tres fatigue.  Aujourd'hui, par exemple, c'est le jour de conge de Yen et ils sont partis... faire de la plongee... Ca m'a bien fait rire quand il m'a dit ca hier, mais il adore ca, et un "fun dive" en couple, ca n'est pas du travail.  Yen a son brevet "open water", mais comme elle travaille a l'office, elle n'a pas souvent l'occasion de plonger.  Je me dis que c'est l'avantage d'avoir un metier comme celui de Raf, on peut le pratiquer meme pendant ses loisirs.  Il ne me serait jamais venu a l'idee de faire des dossiers du personnel pendant mon jour de conge !

Ils repartent le 15 avril pour Hoi An et pour 6 mois.  Leur vol est reserve.  Aux dernieres nouvelles, il n'y a pas encore de monde a Hoi An, mais c'est encore un peu tot, la saison commencera le mois prochain.  A Nha Trang, par contre, ils pleurent pour avoir du staff, c'est plein comme un oeuf (de plongeurs, pas vraiment de touristes). 

Voila pour les nouvelles du moment.  Je vous avais promis des photos, mais j'avoue que je n'ai toujours pas achete de piles pour mon appareil et que je n'ai plus trop le gout d'en faire.  Pour moi, c'est mon quotidien et j'ai de plus en plus de mal a m'imaginer que c'est tellement different et curieux pour ceux qui me lisent de loin.  Malgre tous ces contretemps, je suis vraiment heureuse d'etre ici, chaque jour, je vois le potentiel a exploiter et je sais que ces retards ne seront pas de grande importance, ils ont d'ailleurs l'avantage de me permettre de me poser et d'analyser les meilleurs plans commerciaux.  Je profite donc de tout cela pour "tout bien reflechir" et, lorsque le moment sera venu, je pourrai me lancer sans tatonnements inutiles.

Portez-vous bien, je vous embrasse,
Pat

PS : Merci a tous ceux qui m'ecrivent, je n'ai pas toujours le temps de repondre personnellement, mais je suis toujours tres heureuse de vous lire.

Posté par ottlnpac à 05:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Phu Quoc, le 19 mars 2010

    tiens bon et profite..

    Hello Pat,

    Tout n'est pas parfait dans le meilleur des mondes... mais je vois bien que tu t'adaptes parfaitement à la vie vietnamienne qui permet de transformer les petits tracas quotidiens (et ils sont nombreux là-bas!!) en style de vie disons presque agréable - sais-tu que normalement les femmes raffinées qui occupent le devant de ta boutique, doivent payer pour ce faire ? je pense que Su te l'a dit - un morceau de trottoir ça a un prix au Vietnam -

    C'était bien agréable ces nouvelles - merci -

    Amicalement - Kimtwo -

    Posté par kimtwok, 19 mars 2010 à 22:53 | | Répondre
  • Hello Pat,

    Juste un petit coucou pour te souhaiter bonne chance pour la suite, la moto et le reste.

    Bises.

    Pascale et Pierre.

    Posté par Pierre, 20 mars 2010 à 21:53 | | Répondre
Nouveau commentaire