Bonjour tout le monde,

Quelques nouvelles de Phu Quoc puisque j'ai un peu de temps.

Premiere chose, il fait une chaleur terrible.  Et quand je dis terrible, c'est encore tres faible.  Impossible de faire quoi que ce soit entre 11 h et 16 h, mis a part la sieste, regarder la tele, surfer sur le net a condition d'etre dans une piece bien ventilee.  Meme se baigner est difficile, car il faut penser a sortir de l'eau, se bruler les pieds sur le sable ou la tete en nageant.  Bref, ici encore plus qu'a Can Tho, il faut apprendre a se reposer et a ne rien faire ou presque.

J'ai ajoute un titre au blog (a droite), si vous cliquez sur le mot Weather, vous serez diriger vers un lien interessant qui vous donne la meteo a Phu Quoc.  Regardez la difference entre "High" (temperature maxi) et "real feel" (temperature ressentie), ca vous donnera une idee ;-))) 

Ceci dit, je prefere de loin cet "inconvenient" au temps epouvantable qui sevit sur l'Europe.  J'ai vu hier aux infos que le sud de la France allait encore essuyer une tempete de neige... brrr... Je vous souhaite a tous beaucoup de courage pour affronter cette fin d'hiver et vous souhaite un printemps et un ete tres ensoleilles et chauds.

Deuxieme chose, un petit "cocorico" pour moi.  J'ai fait ma premiere sortie seule a moto hier.  J'avais une peur bleue de cet engin et je me contentais toujours d'etre passager.  Ca fait un fameux parcours depuis ma premiere visite au Viet Nam.  En effet, depuis un accident il y a de tres (trop) nombreuses annees, je refusais obstinement de monter sur un deux roues.  Lors de ma premiere visite au VN, j'ai ete obligee de prendre des xe-om (taxis-motos) ce qui a ete un premier pas vers la reconciliation.  Plus tard, lorsque je suis venue vivre ici, je n'ai plus eu le choix, mais mis a part une breve tentative a Nha Trang avec Qua, je m'etais toujours  laisse vehiculer. 

Samedi soir, une mauvaise nouvelle m'a mise au pied du mur.  Su a du repartir pour Ca Mau afin de regler des problemes graves et je ne sais pas pour combien de temps il en a.  Moralite, me voila seule a la maison avec une moto louee pour le mois et dont je ne sais pas me servir.  Je me dis donc : "Ma vieille, il va etre temps de ranger ta frousse au fond d'un tiroir et d'apprendre a te dem... toute seule en attendant le retour de ton chauffeur"

Dimanche, je me suis contentee de regarder la moto, de monter dessus, de regarder tous les boutons, de la faire avancer de deux metres sans oser mettre le contact, tout ca a l'interieur de la piece du bas qui n'est pas encore meublee. 
- Bah, me dis-je, finalement, ce n'est pas aussi lourd que je pensais, et si les Vietnamiennes qui font la moitie de mon poids y arrivent, je devrais bien y arriver.  On verra ca demain.

Lundi matin, je regarde la moto... puis je pars a pied.  Il fait chaud, je ne le "sens" pas vraiment.  Je n'ai pas les chaussures adequates (les tongs, ca glisse facilement hors du pied), il y a de la circulation, etc.  Bref, je trouve toutes les excuses possibles pour eviter l'affrontement.

Apres-midi, je rentre me reposer, je m'offre une seance de tele, je m'ennuie un peu et je regarde encore l'engin... Finalement, a cinq heures, je me dis que si je ne me decide pas, je resterai une assistee jusqu'a ma mort et que j'ai quand meme plus de cran que ca.  Je monte donc enfiler des tennis et me decide a sortir la moto.  Ca va... pas trop de probleme pour la manoeuvrer.  J'aimerais reculer et la rentrer dans la maison,  mais il y a des gens dehors et mon orgueil me dit que j'aurai vraiment l'air d'une c... si je la rentre maintenant.  Je verrouille donc la porte, enfile mon casque, et c'est parti mon kiki !

Quelle idee stupide de faire ca maitenant !  C'est la sortie des ecoles et il y a un monde pas possible dans la rue.  Tant pis, quand faut y aller, faut y aller.   Contact.  Vroum, vroum, je teste les gaz au point mort.  Oups, comme ca, je ne vais pas aller loin.  J'enclenche donc la premiere et... miracle, ca roule.

Inutile de vous dire que les 100 premiers metres ont ete assez stressants.  Je me suis contentee de faire un tour en tournant a droite, a droite, a droite... Bon, va quand meme falloir apprendre a tourner a gauche sinon je n'irai pas tres loin !  Je me fais copieusement engueuler par un papy car je n'ai pas klaxonne avant de traverser le carrefour et lui ai brule la priorite.  Et merde !  Et tant pis, pour une fois, j'accepte le fait d'etre "une femme au volant". 

Apres un petit tour d'un quart d'heure, je me decide a monter jusqu'au cafe et dire bonjour aux copains.  Je suis toute fiere.  Le soir, j'ai pris la route de campagne, j'ai fait une vingtaine de kilometres et ai teste la conduite nocturne.  Pas agreable, mais faisable.  Et voila, aujourd'hui, meme plus peur !  C'est sacrement plus agreable de pouvoir se deplacer sans devoir marcher sous le cagnard.  A cinquante balais, "Mama" devient motocycliste.  Riez, bonnes gens, mais ne vous moquez pas.

En ce qui concerne les autres nouvelles, je dirais "stand-by", j'attends quelques jours avant de prendre une decision definitive sur le choix de mon partenaire vietnamien, je contacte beaucoup de gens, locaux et expats, je reflechis beaucoup, je prends le temps.  Su etant parti, il y a quand meme beaucoup de choses que j'ai du mal a faire seule et je profite donc de ce temps mort pour appronfondir mes connaissances administratives et commerciales.  J'aimerais avancer, je deteste l'inaction et les retards, mais d'un autre cote, on n'est pas sur une semaine.  Les copains me disent de rester cool et "qu'il n'y a pas le feu au lac". Neanmoins, comme l'ecran de mon portable a rendu l'ame, me voila amputee de mon meilleur ami.  Je dois venir dans un cafe pour ecrire et repondre aux mails, il fait tres chaud et pas forcement tranquille.  Bref, meme les choses que j'aurais pu faire en attendant doivent rester en rade.  Ah, l'Asie... une bonne ecole pour apprendre la patience !

Cote Raf, tout va bien.  Il a toujours beaucoup de travail et rale toujours autant.  Il va prolonger son sejour sur Phu Quoc jusqu'a mi-avril (aux dernieres nouvelles, car ca change souvent), ensuite, il ira a Hoi An avec Yen pour la saison de plongee.  Mi-avril, c'est moi qui devrai partir pour qq jours afin de redemander un nouveau visa (apres ca, j'espere avoir entame les demarches pour l'obtention d'un visa "business" qui m'evitera de quitter le pays tous les trois mois.  Toutes ces tracasseries administratives sont tres lourdes a supporter, avis a ceux qui auraient envie de venir s'installer au Viet Nam, les choses evoluent et pas toujours dans le sens de la facilite.

Voila, je vous laisse, il commence a faire etouffant, je m'en vais prendre un rafraichissement et faire une balade a moto.

Portez-vous bien, bises a tous.