15 juillet 2009

Can Tho, le 17 juillet

Bonjour tout le monde,

Quelques nouvelles en vrac, mais pas grand chose a vous raconter, car il fait calme.  Ce sont les vacances scolaires, donc je n'ai pas encore eu l'opportunite de contacter les ecoles pour du boulot.  De plus, il y a eu les journees d'examens d'entree a l'universite, donc tout ce beau monde etait tres occupe.

Le temps ici est moche, je dirais meme tres moche.  La mousson est la et on voit peu le soleil depuis quelques jours.  Dimanche, lundi et mardi, il a plu quasi toute la journee et les moustiques en ont profite pour faire leur come back.  Comme si cela ne suffisait pas qu'on ne puisse quasi pas rester dehors, il faut en plus que ces sales betes viennent nous enquiquiner, nous sucer le sang et, partant, nous injecter leur poison qui demange.  J'ai eu droit a 4 nouvelles piqures en quelques minutes, il etait affame le saligaud et s'est regale avec mes chevilles.  Certains me diront "Attention au palu", a cela je repondrai qu'il n'est pas possible d'eviter tous les risques et qu'on doit "faire avec".

Su est rentre lundi, mais le voila a nouveau reparti, cette fois pour un motif moins rejouissant.  Tout a l'heure, en effet, son frere lui a telephone pour lui annoncer le deces de son oncle.  Le pauvre homme etait en etat de survie depuis plus de 4 mois, nous pensons donc que, malgre la tristesse pour les proches, il est enfin soulage.  J'ai prefere ne pas l'accompagner, meme si nous en avions parle a l'epoque ou il est entre a l'hopital, pour ne pas etre une charge pour la famille.  En effet, ils ne me connaissent pas et auront suffisamment de choses a faire sans devoir s'occuper d'une invitee, etrangere qui plus est. 

Cette nuit, j'ai ete reveillee par le vent et la pluie, ca tombait dru et, comme je suis au 4e etage sans vis-a-vis, je recois les rafales en pleine force.  J'espere que je n'aurai pas a connaitre un ouragan ou un cyclone, car deja hier, alors qu'il ne s'agissait que d'une averse de mousson tout a fait normale, j'ai un peu "flippe".  Je me suis depechee de rentrer les vetements qui tentaient de secher sur le balcon et, en deux minutes chrono, meme pas, j'etais trempee jusqu'aux os (et le balcon a un toit, je ne vous dis pas sans ce que ca aurait donne). 

Hier, nous avons eu une accalmie et un temps relativement sec, mais la pluie est revenue en force cette nuit.  Nous avons generalement droit a une petite accalmie tot le matin et, parfois, une heure l'apres-midi.  Apres ca, il faut enfiler les vetements de pluie pour le moindre deplacement.  Les pieds et les chaussures souffrent beaucoup, tout le temps trempes.  Une chance qu'il ne fasse pas froid (pour moi, Su, lui, est regulierement frigorifie), cela permet de ne pas attraper un rhume.  Je me rejouis de revoir le bon temps.  Quelle mauvaise idee j'ai eue de demenager en juin, il fait un temps superbe a Nha Trang, excepte l'averse de l'apres-midi. 

Rafael m'a dit qu'il etait tres occupe, ils ont beaucoup de clients en ce moment, ce qui est une bonne chose en soi.  Il a eu egalement l'opportunite de donner un cours "open water", ce qui lui fait gagner des points pour acceder a la prochaine formation.  J'attends toujours son coup de fil promis depuis trois jours, mais bon, il a du boulot, c'est le principal, je ne vais pas trop insister.

Hier soir, j'ai fait la connaissance d'un expat venant de Nouvelle-Zelande, il m'a donne l'adresse des centres prives de langues, une autre possibilite de travail.  Demain, je vais faire la photocopie de mon passeport et de mon diplome et partir a la chasse aux heures de cours.  D'apres lui, il y a de nombreuses classes d'enfants, ce qui pourrait etre un avantage pour moi vu mon statut d'institutrice primaire.  Qui vivra verra... Je suis un peu decouragee en ce moment, j'ai besoin de trouver un supplement financier et aussi de "faire quelque chose".  Avec ce temps pourri, les journees me semblent longues et mon moral s'en ressent; decidement, la pluie, ce n'est vraiment pas fait pour moi.  Pas question d'aller a Ninh Kieu pour bavarder avec les etudiants, il n'arrete pas de pleuvoir.

La semaine derniere, par contre, j'etais occupee a lire sur Ninh Kieu, lorsqu'un vieux monsieur accompagne d'un tout jeune homme passent devant moi, me regardent et je vois, du coin de l'oeil, le monsieur dire quelques mots au garcon.  Je ne me formalise pas, mes cheveux blonds et mon statut d'etrangere engendrent toujours des commentaires (bons ou mauvais, je n'en sais rien).  Ils s'arretent a deux metres de moi et s'asseyent sur la balustrade.  Comme ils me regardent avec insistance, je me dis que quand meme, je ne suis pas un singe.  J'etais prete a leur faire un signe peu aimable afin de les faire partir ou du moins cesser de me regarder en conversant, lorsque le jeune garcon vient a moi et me demande s'il peut s'asseoir et converser un peu avec moi afin de pratiquer son anglais.  J'etais soulagee.  En fait, j'ai appris que le monsieur est le grand-pere de ce garcon et l'a pousse a combattre sa timidite afin de prendre une lecon d'anglais gratuite et benefique. 

Je n'ai rien contre, bien au contraire.  J'aime bavarder avec les etudiants, cela me fait toujours enormement plaisir de constater a quel point certains sont motives et veulent se construire un avenir meilleur et, chose peu courante chez nous, participer a l'evolution du pays.  Le monsieur s'en est alle et nous avons bavarde une bonne heure.  Ce garcon a seulement 14 ans et une maturite d'adulte.  Ses questions etaient tres judicieuses, bien formulees, polies et respectueuses.  Apres m'avoir pose les questions d'usage sur mon age, ma situation familiale, le but de ma visite au Viet Nam, mon opinion sur le pays du point de vue geographique, climatique et humain - questions qui pourraient nous paraitre incongrues, mais sont de la plus elementaire des politesses ici au Viet Nam -, nous avons parle de l'evolution du pays, des besoins en matiere d'enseignement et d'education, de la pollution et de l'education indispensable a l'environnement.  Bref, un moment a marquer d'une pierre blanche, tant il montre a quel point les jeunes de ce pays (pas tous, bien entendu, ce serait trop beau) aiment leur pays et leur nation.  Ils "en veulent" et, au risque de me repeter, cela me pousse a les saluer bien bas.  Chapeau les jeunes, beaucoup des notres devraient prendre exemple sur vous !

Le vieux monsieur est revenu et s'est pudiquement assis a quelques metres de nous.  J'ai donc mis fin a la conversation et l'ai invite a approcher afin de le saluer.  Nous nous sommes promis de converser a nouveau si l'occasion se presente.  Je n'ai pas voulu lui promettre de revenir a un moment precis, je ne sais jamais si ma soiree va etre libre et je n'aime pas faire des promesses que je ne tiendrai pas.  Il m'a dit recommencer les cours du soir la semaine prochaine, mais je suis persuadee que le dimanche, il passera voir si je suis sur mon banc. 

Il est des rencontres, comme ca, qui me font chaud au coeur.  Meme s'il m'arrive, en ce moment, d'avoir des envies de retour, - j'ai un peu le mal du pays et surtout du commissariat en ce moment -, le simple fait de me rememorer ces instants me remonte le moral.  La pluie cessera, le soleil reviendra, le travail se presentera et les finances s'amelioreront... Il y a encore beaucoup a faire ici et beaucoup de choses interessantes a vivre.

A bientot,

Pat

PS : J'allais oublier.  Dimanche, j'ai mange la meilleure pizza du Viet Nam.  Quel plaisir !  Pia, l'amie francaise de Saigon qui s'est mariee il y a deux semaines, etait de passage a Can Tho avec Francois-Xavier (Fix pour les intimes), son epoux.  Ils m'ont invitee au restaurant et nous avons decouvert ce petit bijou de resto ou la cuisine italienne est vraiment une cuisine italienne.  Je me suis regalee.  Et dire que je suis passee devant ce restaurant des dizaines de fois sans prendre la peine de m'y arreter.  Prejuges, prejuges... Il ne paie pas de mine et, malgre le fait qu'il annonce "pates et pizzas", j'etais sceptique, ayant trop souvent ete decue a Nha Trang.  Apres un an et demi, j'ai enfin trouve un endroit ou manger une vraie pizza !  Miam...

Autre chose, mon pc est operationnel, ce n'etait que le cable du chargeur qui etait fichu.  450.000 VND, ce n'est pas a proprement dire "bon marche" pour ma bourse, mais je suis soulagee, une batterie m'aurait coute beaucoup plus cher.

Posté par ottlnpac à 11:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Can Tho, le 17 juillet

    Tiens bon Pat : la pluie tu connaissais en Belgique, ce n'est pas ça qui va te miner le moral - et puis, tu sais, la peau oublie... et le pluie en Belgique c'est terrible....(tu l'as même qualifiée de "mousson glacée" il y a environ 2 ans)

    Laisse flotter les rubans, ça va s'arranger, tu as fait le plus gros et dès que le soleil reviendra, tu oublieras tous tes tracas : le monde est rempli de réunions qui réchauffent le coeur comme ce grand père et son petit fils... je te le dis : tiens bon -

    Amitiés - Kimtwo -

    Posté par kimtwo, 17 juillet 2009 à 20:51 | | Répondre
  • hello

    Salut Pat,
    Cette nuit j'ai lu l'ensemble de ton blog......j'ai ainsi pu avoir une vision de mon prochain voyage.Mes idées sont plus précises..enfin je verrai.
    Pour plus de précisions...je t'enverrai des MP.
    Cordialement
    Koko

    Posté par koko, 19 juillet 2009 à 12:56 | | Répondre
  • Thumbs up

    Coucou Pat,
    Merci pour tes récits que je lis toujours avec plaisir.
    Oui, comme tu le dis si bien ainsi que Kimtwo, le soleil reviendra et avec lui le travail, les sorties et les magnifiques rencontres telles celle avec le jeune homme de 14 ans et son grand-père.
    Allez, "fa'aito'ito" comme on dit ici, bon courage.
    Je te fais de grosses bises.
    Moana

    Posté par Moana, 24 juillet 2009 à 11:18 | | Répondre
Nouveau commentaire