Bonjour tout le monde,

Je commence par souhaiter un

Joyeux Anniversaire a mon Papa.

J'ai beaucoup de choses a raconter, mais elles se bousculent tellement dans ma tete que je ne sais par ou commencer.  Cette semaine a ete tres mouvementee et j'ai beaucoup bouge, beaucoup mange et me suis beaucoup deplacee.

Je suis a la recherche d'un logement.  En principe, c'est fait, mais bon... Ici, rien n'est jamais acquis, donc je confirmerai lorsque j'aurai emmenage.  Je devrais louer le second etage d'une maison appartenant au patron de Su et qui est inoccupee.  Comme elle comporte trois niveaux et que tout ca est trop grand pour moi, il a propose que j'occupe le second etage, le rez et l'entresol servant a garer la voiture et stocker du materiel.  Si cela ne se fait pas, j'ai egalement l'opportunite de partager une maison avec trois femmes vietnamiennes et occuper soit le rez, soit l'etage.  Si j'ai le choix, j'avoue que j'hesiterai, d'un cote, j'ai l'habitude de vivre seule et je crains la promiscuite, d'un autre, vivre au quotidien dans la meme maison que trois femmes (et un enfant) me permettrait d'apprendre beaucoup plus vite a parler le vietnamien.  Ma grande crainte sont les allees et venues permanentes.  Si je peux avoir au moins une chambre qui ferme a cle, ca m'arrangera bien.  J'aime etre tranquille, notamment quand j'ecris ou ecoute de la musique et je n'ai pas tres envie qu'on vienne constamment retourner mes affaires.   

Le tout se trouve dans un nouveau quartier a 5 km du centre ville.  Can Tho se developpe a grande vitesse et on construit partout en banlieue.  Ce quartier est, disons, une cite-dortoir, proche des deux hopitaux, dont le tout dernier construit.  Je n'ai pas encore eu l'occasion de le visiter, mais il parait qu'il abrite les meilleurs medecins dans un cadre ultra moderne.  J'irai voir un jour, plus par curiosite que par necessite, je l'espere.

Je suis egalement allee rendre visite a Ong Hai Tong, le pere du patron de Su, dans l'autre hopital prive.  Ca va, je pense que s'il devait m'arriver un accident ici a Can Tho, je n'aurais pas a craindre de me retrouver dans un bouge.  C'est propre, simple et bien aere.  Il y a l'air co dans les chambres.  Celle ou je me suis rendue comportait trois lits, tous les trois occupes, une petite salle de bains et un confort minimal mais suffisant.  Chose amusante, les epouses etaient toutes allongees sur le lit au cote de leur mari.  Ici, on ne se formalise pas, il y a bien des chaises, mais le lit est tellement plus confortable.  Bien entendu, je suppose que lorsqu'il s'agit de nouveaux operes, on fait un peu plus attention, mais la, il s'agissait d'un service de medecine, pas de chirurgie.


Dimanche dernier, je suis allee en bus a Thot Not, enfin dans les environs, diner chez Serge et Lien, son epouse.  La famille etait la egalement. Les femmes (sauf moi) ont prepare un repas digne d'un grand restaurant.  Banh xeo (crepes fourrees), poulet au curry avec des patates douces, boeuf aux legumes, rouleaux de printemps frais, et encore quelques autres plats dont je ne me souviens pas.  Comme il n'y avait pas d'electricite (ca arrive souvent a la campagne), nous avons pris le repas sur le belvedere pour beneficier de la brise. Evidemment, c'etait un repas style campagnard, nous avons mange sur le sol.  Ca, j'aime moins.  Non pas que ca me degoute, on nettoie bien avant, mais parce que je suis incapable de rester assise par terre comme ca pendant un long moment.  Les Vietnamiens ont une souplesse dans les jambes et une resistance musculaire que nous, Occidentaux, n'avons pas.  Je peux vous dire qu'apres un quart d'heure, on a mal partout.  Les jambes croisees, ca n'est pas une bonne position pour manger, les jambes sur le cote, ca fait vite mal et la circulation est comprimee, sans dossier, le dos souffre...  Bref, j'ai bouge dans tous les sens.  C'est dommage car cela gache le plaisir du repas.  Finalement, je me suis refugiee sur un hamac, car j'avais vraiment trop mal au dos.

 

Les autres jours, j'ai passe beaucoup de temps dans les restaurants locaux.  Su a recu la visite d'un voisin de sa famille a Ca Mau venu a Can Tho pour affaires.  Il etait accompagne d'une personne de Ha Noi et d'un de ses employes.  Nous avons mange... un lau... ben tiens !  Il faut dire qu'il y a plusieurs sortes de lau et que cette fois, Su, sachant que je n'aime pas le poisson de riviere, avait choisi un lau au porc.  J'ai bien mange.

Mercredi soir, je vais en choquer plus d'un, nous sommes alles manger du chien.  Eh oui, ca devait arriver un jour !  Je n'ai pas de prejuges quant au fait de manger du chien.  On mange bien du lapin en Europe et on trouve ca tres bon.  Pour moi, chien, lapin, mouton, cheval, boeuf, poulet, canard, c'est de la viande ou de la volaille, point barre.  C'est bon, pas extraordinaire, mais tout a fait commestible.  Nous avons mange deux plats differents, le premier etait du chien roti, l'autre du chien au curry.  J'avoue sans honte qu'a choisir, je prefere aller manger du chien qu'un lau au poisson de riviere.  Bien entendu, j'avais prevenu Su qu'il etait hors de question qu'on me serve un plat ou le chien serait reconnaissable - j'ai vu des etals dans le Nord du pays ou la tete du chien est rotie et exposee - ca, je ne pourrais pas.  C'est d'ailleurs pareil avec tout autre animal que je mange, il vaut mieux eviter de me presenter la tete, ca me fiche le repas en l'air.

Vendredi, j'ai rendu visite aux "Enfants de Can Tho".  Il s'agit d'une association s'occupant d'enfants defavorises. Il y a quelques orphelins, mais la plupart des enfants vivent dans leur famille ou dans une famille d'accueil.  Comme il s'agit de personnes tres pauvres, ils sont parraines par des Francais qui, en versant une quotisation mensuelle, assurent leurs etudes.  Madame Thi Thu, la responsable locale, assure l'intendance et les relations avec la France, aidee de son mari et de sa fille.  J'ai eu l'occasion de faire la connaissance de deux "mamans" qui s'occupent egalement des enfants. De petits jumeaux de quatre ans m'ont chante une chanson en guise de bienvenue, ils etaient vraiment adorables.

Photos des enfants


100_4122
comp1

Madame Thi Thu a gauche sur la photo ci-dessus.

comp2

Une des "mamans" a droite, sur la photo ci-dessus.

Remarquez les petits jumeaux au milieu, ils sont vraiment "trop".

Et des mamans, venues voir la dame...
ca leur a fait une petite distraction de la journee.


comp3


comp4


Et Su, en pied, pour les copines... ;-)))


comp5


Ce soir, je suis allee au super marche m'acheter un petit sac de voyage.  Pour la premiere fois, je me suis garee au parking souterrain.  Croyez-le ou non, c'est tout a fait comme chez nous.  Vous me direz "ben quoi ?  qu'est-ce que ca a d'extraordinaire ?", a quoi je vous repondrai "pour le Viet Nam, c'est extraordinaire".  Il doit y avoir la meme chose a Saigon et Ha Noi, mais je n'ai jamais teste.  Ca m'a fait tout bizarre de me retrouver dans un parking souterrain, plein de motos (les voitures n'ont pas acces), bien rangees et alignees, avec un gardien a l'entree et un a la sortie.  En fait, a l'entree, vous recevez un double ticket, une moitie vous est donnee, l'autre est attachee a votre vehicule.  A la sortie, verification des deux tickets, donc pas de vol possible.  Le tout GRATUIT.  J'ai pris l'escalier pour monter au magasin et, devinez quoi ? ici, pas d'odeur de pipi ou autre, c'est tres propre.  Il y a aussi un ascenseur, mais bon, pour un etage, ca n'en vaut pas la peine.  Les enfants, par contre, se regalent.  Je les soupconne de demander a papa ou maman de faire deux ou trois fois l'aller-retour.

Dans ce super marche, il y a une vraie boucherie et un service traiteur.  Je me rejouis d'avoir mon appart et, d'ici qq temps, de quoi cuisiner.  Je pourrai trouver beaucoup d'ingredients pour preparer de petits plats.  Je ne sais pas encore si les voisins et amis vietnamiens apprecieront, mais je leur ferai tester "notre" cuisine.  Le restaurant, c'est bien et pas cher du tout, mais au bout d'un temps, on a quand meme envie ne serait-ce que d'un bon spaghetti bolo ou tout simplement se faire cuire des oeufs durs, chose impossible dans une chambre d'hotel.

Je vais en rester la pour ce soir, je dois encore preparer mon sac pour demain.

Bises a tous,

Pat