Hello tout le monde,

Qui a dit "La vie est un long fleuve tranquille" ?  Celui-la, en tout cas, ne me connaissait pas.

A peine installee a Can Tho, voila que je dois repartir.  Destination : Nha Trang pour le moment, tant qu'a faire, autant retourner la ou j'ai ma famille. 

Apres quelques jours de decouvertes, de nouvelles connaissance et de pur bonheur, il etait ecrit que ca ne pouvait pas durer.  Non que je m'ennuie a Can Tho ou qu'il n'y ait de possibilites d'avenir, j'etais bien lancee, j'avais fait la connaissance d'un prof d'anglais (Vietnamien) qui m'avait propose de m'introduire dans les centres de langues ou ils recherchent des natifs pour enseigner, j'avais fait la connaissance du patron de Su, banquier et entrepreneur, du pere de celui-ci (je ne vous ai pas encore raconte ma journee en famille) et puis... patatras, la mauvaise nouvelle, il faut que je quitte Can Tho.

Je ne vous raconterai pas les tenants et aboutissants de cette histoire digne d'un film de serie B, si ce n'etait "dramatique", ce serait romantique.  Bref, tout ceci pour vous dire que des que l'on quitte le terrain de la decouverte touristique, on s'apercoit que les gens sont les memes partout.  La vie est compliquee, les situations les plus rocambolesques arrivent dans tous les pays du monde, il y a des fous partout.

S'il ne tenait qu'a moi, je resterais, peu de choses me font peur, surtout pas une bonne femme hysterique et completement cinglee, mais je ne tiens pas a etre un sujet d'inquietude permanent, je n'ai pas envie que des gens que j'apprecie et qui m'ont accueillie a bras ouverts se sentent obliges de "garder un oeil sur moi" pour qu'il ne m'arrive rien de facheux.  Je pars donc, la mort dans l'ame, pour la tranquillite de tous.

Je vous retrouverai donc depuis Nha Trang.  Je vais, comme c'etait prevu il y a quelques temps, chercher un travail, soit la, soit a Saigon si les opportunites ne se presentent pas.  J'espere que d'ici quelques mois les choses seront arrangees et je deciderai a ce moment-la d'un eventuel retour sur Can Tho.

A tout bientot sous de nouvelles latitudes !

Bises a tous,
Pat