Bonjour tout le monde,

Apres une semaine de voyage, me voici a Cao Bang d'ou je vous envoie quelques nouvelles.

Le 16 juillet, j'ai pris l'avion de Nha Trang a Hanoi pour un periple de trois semaines a travers le Nord et le Centre Vietnam.  J'ai bien failli ne pas prendre cet avion car apres quelques kilometres de route, le chauffeur de la navette a du freiner si fort que je me suis retrouvee propulsee a l'avant du minibus.  Heureusement, plus de peur que de mal, inquietude du chauffeur (j'etais la seule etrangere et voila que c'est moi qui prend la gamelle), engeulade du jeune homme responsable de l'incident et excuses a mon egard.  Ca commencait deja bien...

Le vol a ete tres agreable, il n'a dure qu'une heure et demie, juste le temps de boire un cafe, ecouter un peu de musique et bavarder avec ma voisine de siege, speakerine a la television de Nha Trang. 

Arrivee a Hsnoi, je me dirige vers les taxis a tarif unique et dis au chauffeur de me conduire au centre ville "City Center".  Il me regarde d'un air hebete et me demande une adresse.  Je n'ai pas d'adresse a lui donner etant donne que je n'ai pas reserve d'hotel.  Je lui repete donc "City Center" et ajoute "di di Hanoi" pour qu'il se decide a demarrer.  Nous roulons en direction de Hsnoi et je le vois se triturer les meninges pour tenter de comprendre ce que signifie "city Center"... chouette pour un chauffeur de taxi, il est temps qu'il fasse quelques efforts !

Arrives a proximite du centre, il me demande encore de lui ecrire une adresse.  Je lui repete, dans mon vietnamien de base, que je n'ai pas reserve dhotel et qu'il me depose au centre.  En entendant "hotel", il s'arrete a ce mot et prend une direction qui semble plus precise.  Nous arrivons au bord du lac de l'Epee Restituee, qui est un des principaux lacs de la ville et, avisant un cyber cafe, je lui dis de m'arreter la.  Il me repond "khong hotel" ce qui signifie que ce n'est pas un hotel.  Je lui dis que cela ne fait rien et que je veux qu'il m'arrete la.  Ce a quoi il refuse d'obtemperer.  Il finit par m'arreter devant un hotel trois etoiles et je lui dis "ok, roi" pour qu'il me laisse enfin sortir du taxi. 

Je lui tends les 210.000 dongs de la course et il refuse, pretextant qu'il a mis le meter et que c'est 270.000 dongs.  Je suis furax, mais je n'ai pas envie de commencer une discussion de deux heures et je paie en lui faisant comprendre qu'il ne me reverra plus.  Il s'en fout, je le sais, mais ca fait du bien.  Le portier de l'hotel se saisit de ma valise et m'ouvre tout grand la porte.  Bien evidemment, je me contente de demander le prix des chambres et de dire au receptionniste que je ne veux que des renseignements pour des clients potentiels car je suis agent de tourisme.  Nous plaisantons un peu et il me donne tous les renseignements desires (75 USD la chambre, ce n'est pas tout a fait mon budget, mais ca peut servir).

Il fait tres chaud, j'ai faim, soif et je suis fatiguee.  Je voudrais trouver le cafe avec la wifi que j'ai croise en arrivant et je demande a un motobyke driver de m'y conduire.  Comme toujours quand ils ne savent pas, il retient le mot "internet" et me conduit dans un cybercafe plein de jeunes occupes a jouer en ligne.  Je le paie, consciente que ce n'est pas la peine d'insister et continue ma route a pied.  J'avise un taxi a qui je reitere ma question, celui-ci, mal embouche, me repond "khomg !!!" et me tourne le dos.   Oh, que je suis contente d'etre a Hanoi, toujours aussi sympas !!!

Je reprends un motobyke, redemande la meme chose et... rebelote, il me conduit a un cyber cafe.  La, je perds patience et le paie apres l'avoir envoye balader en haussant le ton.  J'ai des envies de meurtre !!!  Voyant la scene, un asiatique m'aborde en anglais et me demande ce qui se passe.  Je lui explique mon probleme et il me dit gentiment qu'il va m'accompagner a son hotel ou on pourra me renseigner.  Ouf, enfin quelqu'un de comprehensif !  L'hotelier me dit ne pas connaitre le cafe que je cherche, qu'il est desole, mais qu'il a la wifi a l'hotel.  Je lui demande s'il lui reste des chambres, mais pas de bol, il est complet.  Uk me renseigne son voisin, un hotel egalement, mais un peu trop cher pour moi.  Finalement, trois maisons plus loin, je trouve une chambre que j'accepte, soulagee de pouvoir enfin me poser. 

Grrrr... decidement, Hanoi n'est pas la ville ou je me sens le plus a l'aise.   Neanmoins, les jeunes gens de l'hotel sont tres sympas et cela me remet un peu de baume au coeur.  Ils me renseignent un cafe avec la wifi a cinquante metres et, apres une bonne douche, je peux enfin aller manger et me connecter pour faire les recherches necessaires a mon travail.  Le soir, apres avoir rencontre Thang, le guide francophone qui m'accompagnera dans le Nord, je peux enfin rentrer a l'hotel et me reposer. 

Le lendemain, c'est la journee "chasse aux bonnes adresses".  Il fait toujours aussi chaud et humide, mais il faut bien bosser... Je parcours donc le vieux quartier, entrant ici et la, demandant des prix, des renseignements, faisant connaissance avec les agences.  Je trouve l'hotel pour mes clients et reserve la soiree de leur arrivee.  Je me sens mieux apres cette journee, meme si elle a ete dure.  Je me reconcilie un peu avec Hanoi et ses habitants.

Vendredi, c'est le grand jour.  Je vais accueillir ma petite famille a l'aeroport.  J'ai reserve un taxi grace a la reception de l'hotel et nous voila partis pour l'aeroport.  Il fait chaud, si chaud.  Nous parlons peu sur le trajet, ecoutons de la musique et j'ai l'impression de me rendre a un premier rendez-vous. 

Apres avoir fait connaissance avec mes clients, je les conduits a leur hotel et leur donne rendez-vous le soir pour le diner.  Les jeunes filles sont impatientes de decouvrir la ville, je leur propose donc une petite balade avant, ce qui semble leur convenir parfaitement. 

A l'heure du diner, il tombe des cordes.  Je voulais les emmener dans un petit resto viet que j'avais repere la veille, mais il est tout a fait impossible d'y aller a pied.  Il commence a se faire tard et nous avons des billets poru les marionnettes sur l'eau a 20 heures.  Nous allons donc diner au cafe a cote, je commande un taxi et dis au serveur que nous sommes assez presses.  Il dit "oui, oui, je telephone au taxi et je vous sers de suite".  Ben tiens !!! Nous avons recu notre repas a huit heures moins dix, le taxi n'est jamais venu et le serveur a disparu.  Je commence  a  me demander si je vais  etre a la hauteur !!!  Heureusement,  la famille  n'est pas du genre "je rale" et tout se passe bien.  Les jeunes sont fatigues et preferent aller se reposer, les parents  desirent faire un tour et aller voir  au theatre s'il  n'est pas possible de changer les billets pour le lendemain.   Arrives sur place, on nous dit que c'est impossible, mais que nous pouvons entrer et voir la fin du spectacle.  Pas de regrets a avoir, c'est bien, mais sans plus. 

Retour a l'hotel et gros dodo pour tout le monde, demain nous partons pour la Baie d'Ha Long !


La suite plus tard, je dois me lever tot demain matin....
Bises a tous